Le Pass Sanitaire de la honte

Effectivement, nous continuons de jouer et de participer à des événements qui demandent le Pass Sanitaire..

Nous qui avons la chance, la facilité de ne pas être organisateur.trice.s d’événements, nous sommes, comme les publics, les invité.e.s à des événements que s'évertuent de maintenir des personnes formidables sans qui nos villes, nos campagnes seraient bien moroses. C'est celles.eux là qui consacrent des semaines et des semaines chaque années pour que nous nous retrouvions et passions d'inoubliables moments ensembles autour de spectacles, de concerts, d'expositions, d'ateliers etc. C'est celles.eux là qui en guise de récompense pour leur temps et leur énergie bien souvent donnée bénévolement se voient tenu.e.s de contrôler des identités. se trouvent en première ligne et accusent le courroux des uns  et la déception des autres. Ils et elles se voient contraint.e.s de refuser leurs invité.e.s en tout dépit du bon sens, forcé.es de choisir entre: trier les gens, ou annuler ce qui fait vibrer nos territoires.

IMGP9504.JPG
©N.Chevalier

Quand celles.eux là décident, non sans douleurs, de maintenir leur événements, nous, leurs invité.e.s, leur bon prétexte à ce que nous nous retrouvions toutes et tous pour rire, pleurer, s'émouvoir ensemble, nous répondons présents.

Car ensemble, car ça fait longtemps et que c'est nécessaire.

Et pour celles.eux qui "décident" d'annuler, nous répondons que nous sommes de tout cœur avec elles.eux.